Un PLU à la dérive ?

tyxos8yl8ygj00s

Rencontre avec la presse, Communiqué du groupe d’opposition

Martine Brézac et moi-même avons reçu la presse ce matin au nom de l’ensemble du groupe d’opposition municipal. Objectif : expliquer notre position quant à la validation du PLU demain en Conseil. Nous regrettons que la presse se refuse de publier ce communiqué, privant ainsi les Quimperlois d’une information importante.

Nous voulons lancer une alerte à la population quimperloise, et notamment en direction des riverains du quartier du Parc Rhu. Nous les invitons à se rendre demain au Conseil municipal pour assister au mensonge de l’équipe municipale en place.

En effet, sur un sujet aussi important pour l’avenir de l’aménagement de Quimperlé qu’est le Plan Local d’Urbanisme (PLU) le Conseil municipal, la municipalité actuelle et sa majorité pour être précis, seront confrontées à un dilemme démocratique : comment voter définitivement le PLU sans renier un engagement purement et lamentablement électoraliste.

Car c’est bien sur cela qu’il convient de communiquer auprès des Quimperlois : le Maire trompe les Quimperlois !

Un petit historique

  1. Le PLU, tel qu’il est aujourd’hui soumis à approbation définitive au Conseil municipal est un dossier mené de A à Z par la municipalité précédente. Nous en assumons la paternité.
  2. Le Projet d’Aménagement et Développement Durable qui en est l’épine dorsale a été adopté le 3 juillet 2013 à l’unanimité, c’est-à-dire avec l’accord de Michaël Quernez et de son équipe… y compris l’aménagement du Parc Rhu.
  3. Après enquête publique (27 janvier – 3 mars 2014) et avis favorable du commissaire enquêteur notifié le 7 avril 2014, il est proposé de valider définitivement le PLU sans autres modifications que mineures. Y figure notamment et toujours le projet d’aménagement du Parc Rhu avec les mêmes principes à retenir (Fiche jointe).
  4. Entre temps est intervenue l’élection municipale en mars 2014 précédée d’une campagne destinée à informer les électeurs des propositions des uns et des autres. A ce titre il convient de noter les deux points suivants : Le candidat Quernez et son équipe se sont exprimés sur ce point et la presse s’en est fait largement écho à l’époque jetant un trouble peu propice à un débat démocratique sincère. Par ailleurs, le programme écrit du candidat Quernez est bien précis en son point 21 : « Nous n’envisageons pas d’urbaniser le quartier du Parc Rhu pour des raisons d’accessibilité et de sécurité »[1]. Et ces déclarations à la presse le premier mars étaient : « Si nous sommes élus en mars prochain, nous confirmerons cet engagement. Le Parc-Rhu restera un terrain de football. Ses vestiaires seront rénovés. »
  5. Ainsi, en prenant les électeurs et la presse comme témoins, il prend une position inverse et contradictoire au vote qu’il a exprimé auparavant le 3 juillet 2013.
  6. Aujourd’hui, en proposant d’entériner officiellement le PLU à l’identique, et toujours avec le projet d’aménagement du Parc Rhu, il trompe une nouvelle fois les Quimperlois. C’est le 3ème temps de la valse de Michaël Quernez.

Nous voulons dénoncer cette mascarade démocratique. Pour notre groupe municipal, il est une évidence : le maire se moque des Quimperlois et ne donne aucun crédit à la parole qu’il peut donner. C’est INDIGNE de la fonction qu’il occupe aujourd’hui.

Le PLU qu’il propose est pour lui, sa majorité et ceux qui l’ont cru pendant la campagne électorale, totalement insincère et donc entaché d’un énorme mensonge. Il a choisi la facilité et la rapidité plutôt que la sincérité, car il s’agit avant tout de densifier le centre-ville.

[1]  La municipalité précédente a toujours reconnu l’existence d’une problématique de sécurité et de circulation, mais cette difficulté n’a jamais et ne saurait mettre en cause la faisabilité du projet indispensable à la densification du centre-ville et à la sauvegarde du commerce de proximité.

 


Massacre à la tronçonneuse.

Cliquez sur les photos

pour les agrandir

Lieu du tournage : le Bourgneuf

Lieu du tournage : le Bourgneuf

massacre 5

Coupe militaire ancien temps !

Il reste encore quelques feuilles... au boulot !

Il reste encore quelques feuilles… au boulot !

Un accueil touristique particulier !

Un accueil touristique particulier !

masssacre6

Le paratonnerre du Bourgneuf !

Le chef avec la bonne humeur !

Le chef avec sa bonne humeur légendaire !

Les studios Laïta de Quimperlé sont heureux de vous présenter en avant-première sur Quimperlé-Passion les photos du prochain long métrage « sponsorisé » par le maire de Quimperlé :

Massacre à la tronçonneuse.

Il convient de préciser que ce film est tiré d’un fait divers réel et les premières images du tournage montrent bien la tourmente qui se dégage du scénario.

Mais attention, certaines images peuvent choquer les âmes sensibles, et notamment les enfants et les personnes âgées.

Les milieux les mieux informés nous laissent entrevoir une première projection au cinéma municipal (normal !) « La Bobine » dans le cycle « film d’horreur ».

Nous apprenons du staff de réalisation (Les adjoints en charge du domaine verdoyant) que ce film devrait néanmoins passer en commission de censure et sera probablement interdit à certaines tranches d’âge.

Le lieu de tournage se situe au Bourgneuf et peut être visité librement… mieux vaut y aller en pleine journée.

Dernière minute : D’ores et déjà, la direction des studios Laïta envisagent un nouvel épisode intitulé « Massacre à la tronçonneuse 2 » … mais n’a pas souhaité nous en dévoiler le scénario avant qu’il ne soit validé par le réalisateur, le maire de Quimperlé.

À suivre…